Vous êtes sur le site de Robert Daoust / You are on Robert Daoust website

REGISTRE POUR LA PRÉVENTION ET LE CONTRÔLE DES CAS DE SOUFFRANCE EXTRÊME

English abstract It is proposed to create what could be called a "register for the control and prevention of extreme suffering cases". Extreme suffering is defined here as any psychoneural process which, at any moment of its occurrence, reach the highest level of affective unpleasantness on a scale of five degrees. The register would list cases of extreme suffering, and it would include "epidemiological" data which would constitute a reference basis on the incidence and prevalence of extreme suffering, on its causes, and on the means that exist for its prevention and control. Because a case is a countable entity, the register would offer new methods of quantification to be used in the realm of public policies concerning unpleasant phenomena like pain and suffering. Cases of extreme suffering, in contrast with cases of light, or average, or even serious but not quite severe suffering, can, materially, and should, as a priority, be listed for every politically well managed territory.

Il est proposé de créer un registre des cas de souffrance extrême, c'est-à-dire de confectionner un document où l'on puisse identifier les individus qui sont atteints par des douleurs physiques ou des souffrances mentales qui présentent une aversion du plus haut niveau sur une échelle de cinq degrés.

Les sections suivantes traitent de questions préliminaires.

· Motifs, buts
· Moyens, méthodes
· Types de données à recueillir
· Définition des termes utilisés


MOTIFS, BUTS

Le document intitulé L'organisation générale contre les maux décrit pourquoi et comment il y a lieu de traiter le phénomène de la souffrance pour lui-même et de façon suivie, en théorie comme en pratique. Dans cette perspective, la réflexion à propos d'une politique systématique concernant la douleur et la souffance fait apparaître la nécessité d'un registre des cas de souffrance extrême.

· Un registre constitue un moyen d'inventaire indispensable pour QUANTIFIER les objectifs et les résultats d'une politique systématique sur la douleur et la souffrance.
· Un cas est une entité dénombrable qui permet une quantification opérationnelle de la douleur et de la souffrance.
· Les cas de souffrance extrême, contrairement aux cas de souffrance mineure, ou moyenne, ou même sérieuse mais pas tout à fait sévère, PEUVENT (matériellement) et DEVRAIENT (primordialement) être inventoriés sur tout territoire politiquement bien géré.

Le but d'un registre des cas de souffrance extrême est de contribuer à leur prévention et à leur contrôle en établissant une base d'inventaire à laquelle les personnes intéressées peuvent se référer. Le recensement des cas permet de mieux connaître leur fréquence, c'est-à-dire leur incidence et leur prévalence, et ces données de type épidémiologique peuvent aider à comprendre leur étiologie et leur traitement. Un registre peut servir aussi à identifier les cas précis auxquels pourraient s'adresser un projet particulier ou une mesure particulière.


MOYENS, MÉTHODES

(à venir... après 2006-10-30)

* * *

L'information suivante a été recueillie le 2008-09-10.

La compagnie Simulex offre un "simulation engine" appelé "Synthetic Environment for Analysis and Simulation ─ Virtual International System". Voici la description qu'ils en font:

The SEAS-VIS model is a representation of the Institutions, Organizations, Leaders, Individuals, and Infrastructure that make up a society. The geography of the society is modeled at various levels including City, Province, Country, Region, and World in terms of Political, Military, Economic, Social, Information, and Infrastructure (PMESII) nodes. The virtual environment integrates multiple theories from various disciplines to program behaviorally accurate agents with dynamic rules that govern and guide their actions and interactions. SEAS-VIS facilitates a seamless and interchangeable integration of human and software agents and allows for testing the efficacy of theories, decisions, strategies, and tools.

Models are made fully transparent to allow for close scrutiny by the client, facilitating model critique and development.

SEAS-VIS offers the ability to do course of action analysis, test hypotheses, learn through experimentation, conduct effects-based operations and planning, and develop Operational Net Assessment. The product allows the user to evaluate and manage the challenges of international crises.

Simulex products employing the SEAS-VIS technology include ACCESS and SEAS-Rx.

Un article sur ce sujet est paru dans The Register, http://www.theregister.co.uk/2007/06/23/sentient_worlds/, sous le titre "Sentient world: war games on the grandest scale". L'article commence ainsi (noter que le SEAS est la plate-forme sous le SWS):

Perhaps your real life is so rich you don't have time for another.

Even so, the US Department of Defense (DOD) may already be creating a copy of you in an alternate reality to see how long you can go without food or water, or how you will respond to televised propaganda.

The DOD is developing a parallel to Planet Earth, with billions of individual "nodes" to reflect every man, woman, and child this side of the dividing line between reality and AR.

Called the Sentient World Simulation (SWS), it will be a "synthetic mirror of the real world with automated continuous calibration with respect to current real-world information", according to a concept paper for the project.

L'idée rejoint celle du registre des cas de souffrance extrême, ou plus généralement celle qu'on retrouve en algonomie d'un registre de tous les individus, humains et animaux, quant à leur état par rapport à la souffrance.


 TYPES DE DONNÉES À RECUEILLIR

L'idée première du registre est de consigner les nouveaux cas de souffrance extrême à mesure qu'ils surviennent, comme s'il s'agissait d'une maladie à déclaration obligatoire. Le premier renseignement recherché est donc l'identification, confidentiellement codée, d'individus qui, en tel lieu et durant telle période, ont vécu au moins un épisode de souffrance pendant lequel l'aversion a atteint le niveau le plus élevé sur une échelle de cinq degrés.

Tout renseignement connexe à ces cas est bienvenu dans la mesure où il pourra servir éventuellement à la prévention et au contrôle des cas de souffrance extrême : en quoi consiste ce cas? où et quand cela s'est-il produit? comment et pourquoi cela s'est-il produit? qui a joué un rôle quelconque au cours de cet événement? quels sont les éléments qualitatifs et quantitatifs qu'il importe de noter? ce cas pourrait-il avoir été évité ou pourrait-il prendre fin à un prix matériel ou moral raisonnable? par qui et comment? L'usage établira progressivement, au cours des recherches, quels types de données statistiques, épidémiologiques, ou autres, s'avéreront utiles à inscrire au registre.


DÉFINITIONS DES TERMES UTILISÉS

Souffrance extrême — Dans le cadre du registre, il est suggéré de convenir que le terme souffrance extrême désigne tout processus psychoneural qui, à un moment quelconque de son occurrence, atteint le niveau de désagréable affectif le plus élevé sur une échelle de cinq degrés. L'évaluation du niveau est faite par le sujet ou par un observateur, et si cette évaluation n'est contestée par personne de manière significative, elle est tenue pour exacte par la rédaction du registre.

Cas — Ce mot est emprunté à l'épidémiologie et il désigne ici chacune des occurrences de souffrance extrême qu'un individu subit. Il désigne aussi parfois l'individu même qui subit une telle occurrence.

Prévention et contrôle —  Cette expression se retrouve classiquement en épidémiologie.  Prévention évoque l'empêchement d'un mal futur par des mesures de précaution. Contrôle évoque la surveillance d'un phénomène par des moyens comme l'inventaire et le signalement. Contrôle évoque aussi la maîtrise d'un phénomène, ou encore l'empêchement d'un mal présent par un remède immédiat.

Registre — Le mot est utilisé ici pour désigner un document où inscrire les cas de souffrance extrême, ainsi que diverses données de type épidémiologique les concernant.


© Robert Daoust, Montréal 2008

Page créée le 6 février 2002

Dernière mise à jour : 2008/09/19

Courriel : info@algosphere.org